Breuillet en fête 2017


Venez nous rencontrer dimanche 25 juin à Breuillet








Téléchargez le programme du week-end


Restrictions d'eau par département (24/06/2017)


Arrêtés publiés le 23/06/2017 minuit


Carte générale





Par zones





 
> Comment sont décidées les mesures de restriction ?
 
Les seuils entraînant des mesures de restriction sont définis au niveau local par les préfets. Ce qui facilite la réaction en situation de crise, et permet la transparence et la concertation entre les différents usagers d’un même bassin.
 
Les arrêtés sécheresse ne peuvent être prescrits que pour une durée limitée pour un périmètre déterminé. Ils doivent assurer l’exercice des usages prioritaires, plus particulièrement la santé, la sécurité civile, l’approvisionnement en eau potable et la préservation des écosystèmes aquatiques. Ceci tout en respectant l’égalité entre usagers des différents départements et la nécessaire solidarité amont - aval des bassins versants.
 
 
> Quels sont les différents seuils et conséquences pour les différents acteurs ? Quatre niveaux ont été définis : vigilance, alerte, alerte renforcée, crise
 
Les mesures de limitation des prélèvements sont progressives (fonction des seuils définis : vigilance, alerte, alerte renforcée, crise) et adaptées aux différents usagers.
 
  • Usages domestiques : sensibilisation, puis limitation de plus en plus fortes des prélèvements pour l’arrosage des pelouses, des espaces verts, le lavage des voitures, le remplissage des piscines jusqu’à l’interdiction totale de ce type d’utilisation (hors usage eau potable).
 
  • Agriculture : (80% des prélèvements entre juin et août) : interdiction d’irriguer 1 jour par semaine, plusieurs jours par semaine ou à certaines heures jusqu’à l’interdiction totale de l’irrigation.
 
  • Industrie : Des mesures spécifiques ont été prises sur les unités les plus consommatrices : mesures imposant une réduction progressive d’activité, le recyclage de certaines eaux de nettoyage, la modification de certains modes opératoires.




Pour avoir des renseignements plus précis vous pouvez consulter les sites départementaux.

Retrouvez le détail des arrêtés préfectoraux, et notamment les secteurs concernés sur le site Propluvia du ministère du développement durable .


500 hectares de terres agricoles qui disparaissent : les associations disent NON


Essonne Nature Environnement et Orge Hurepoix Environnement invitent les conseillers communautaires à renoncer à la destruction des terres agricoles lors du Conseil Communautaire du 22 juin.





Ce communiqué en PDF ICI


En savoir plus :  http://zacagrophage.blogspot.fr/







Une liste de 200 plantes nectarifères et pollinifères à semer et à planter



Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation vient de présenter une liste de 200 plantes nectarifères et pollinifères à semer et à planter, attractives pour les abeilles. "Les abeilles se nourrissent essentiellement du nectar et du pollen des fleurs, leur survie dépend en grande partie de la disponibilité de ces ressources dans leur environnement", a rappelé le ministère.



La liste était prévue par le plan d'apiculture durable, lancé en 2013, par l'ex-ministre de l'Agriculture. Elle recense 200 végétaux répondant à la diversité des utilisateurs potentiels : espèces agricoles, cultures potagères et fruitières, plantes ornementales. Elle inclut également certaines espèces réputées moins mellifères, mais présentant l'intérêt de répondre aux besoins des insectes pollinisateurs durant les périodes de disette ou de forts besoins alimentaires.


La flore métropolitaine est estimée à plus d’un millier d’espèces mellifères. Cette liste réduite à 200 végétaux a ainsi vocation à être un outil d’aide au choix des espèces à implanter, à partir de plusieurs critères tels que le type de plante ou la période de floraison, mais aussi leur disponibilité dans les circuits classiques de distribution et chez les horticulteurs et pépiniéristes de France métropolitaine.


Cette liste est le fruit d’un travail mené par FranceAgriMer, l’institut technique de l’abeille (ITSAP), le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), l’institut technique de l’horticulture (Astredhor) et l’interprofession Val’hor.
Elle a été élaborée sur une évaluation du caractère nectarifère et pollinifère de chaque espèce, fondée sur des ressources bibliographiques et des dires d’experts. Elle recense des végétaux répondant à la diversité des utilisateurs potentiels : espèces agricoles, cultures potagères et fruitières, plantes ornementales… Elle inclut également certaines espèces réputées moins mellifères, mais présentant l’intérêt de répondre aux besoins des insectes pollinisateurs durant les périodes de disette ou de forts besoins alimentaires.

A l’inverse, des espèces susceptibles de présenter un intérêt n’ont pas été intégrées : celles liées à la production de propolis, en raison de la faible disponibilité de méthodes de quantification, et celles liées à la production de miellat.

Pour chaque espèce listée, un indice de confiance sur l’estimation de la production de nectar et/ou de pollen a été calculé à partir du nombre de sources bibliographiques et des retours de dires d’experts recensés.

Conçue comme un outil évolutif pour les utilisateurs, les gestionnaires et les aménageurs d’espaces ruraux, urbains, agricoles, industriels ou de transport, cette liste reprend les espèces les plus communes et cultivées en France et n’a ni prétention à être exhaustive ni vocation à être fermée.




























Télécharger le PDF ICI


En savoir plus :

Guide pour la mise en place de plantations Mellifères

Connaître les insectes pollinisateurs et les accueillir au jardin
Rencontre avec les pollinisateurs (PDF - 6.4 Mo)
L’abeille noire
Cours d’apiculture pour débutant
L'apiculture en vidéos
Des ruches décorées (Album)

Connaître les insectes auxiliaires et les accueillir au jardin
Hôtels à insectes (Album): quelques magnifiques installations pour vous donner des idées
Quelles plantes pour quels papillons ?
Des plantes pour les papillons
C'est pas sorcier -Le déclin des Abeilles
Un jardin accueillant pour les auxiliaires
Hôtel à insectes de balcon
Hôtel à insectes de jardin
Hôtel à insectes XXL


    🌼🌼🌼  Au jardin  🌼🌼🌼



Restrictions d'eau par département (21/06/2017)

Arrêtés publiés le 20/06/2017 minuit


Carte générale



Par zones



 
> Comment sont décidées les mesures de restriction ?
 
Les seuils entraînant des mesures de restriction sont définis au niveau local par les préfets. Ce qui facilite la réaction en situation de crise, et permet la transparence et la concertation entre les différents usagers d’un même bassin.
 
Les arrêtés sécheresse ne peuvent être prescrits que pour une durée limitée pour un périmètre déterminé. Ils doivent assurer l’exercice des usages prioritaires, plus particulièrement la santé, la sécurité civile, l’approvisionnement en eau potable et la préservation des écosystèmes aquatiques. Ceci tout en respectant l’égalité entre usagers des différents départements et la nécessaire solidarité amont - aval des bassins versants.
 
 
> Quels sont les différents seuils et conséquences pour les différents acteurs ? Quatre niveaux ont été définis : vigilance, alerte, alerte renforcée, crise
 
Les mesures de limitation des prélèvements sont progressives (fonction des seuils définis : vigilance, alerte, alerte renforcée, crise) et adaptées aux différents usagers.
 
  • Usages domestiques : sensibilisation, puis limitation de plus en plus fortes des prélèvements pour l’arrosage des pelouses, des espaces verts, le lavage des voitures, le remplissage des piscines jusqu’à l’interdiction totale de ce type d’utilisation (hors usage eau potable).
 
  • Agriculture : (80% des prélèvements entre juin et août) : interdiction d’irriguer 1 jour par semaine, plusieurs jours par semaine ou à certaines heures jusqu’à l’interdiction totale de l’irrigation.
 
  • Industrie : Des mesures spécifiques ont été prises sur les unités les plus consommatrices : mesures imposant une réduction progressive d’activité, le recyclage de certaines eaux de nettoyage, la modification de certains modes opératoires.




Pour avoir des renseignements plus précis vous pouvez consulter les sites départementaux.

Retrouvez le détail des arrêtés préfectoraux, et notamment les secteurs concernés sur le site Propluvia du ministère du développement durable .